عربي   Home  Comparison  Play List  Print List   Need Lyrics  Activate  Your Letters  Subscribe   Take a Quiz  RSSNot a member or Member but not activated
Contact Us
Ah Ya Salam  
Stop Arabic transliteration
 
Death of Baligh Hamdi
1993-09-17
Death of Fayza Ahmad
1983-09-24


Album: Odeon Paris
  • Songs Mahmud Darwish
  • Written by: Mahmud Darwish
  • Biography
  • Statistics
  • ^^^^^^^^^^
    vvvvvvvvvv

    Albums
      All
     Mahmud Darwish 
     Mahmud Darwish-Haifa 
     Mahmud Darwish-Jordan 
     Odeon Paris 

         General Statstics 

    Official PayPal Seal

    Site visitors


    Only members can listen to all the original songs. visit Subscribepage for more details
  • Next track on Album :Odeon Paris Je ne connais pas cet inconu,   Je ne connais pas cet inconu - Français,   Le cypres s-est brise - Arabic.
  • Bookmark and Share

    Problems in listening? Music did not start ? click here for help:

    Ils ne se retournent pas- Français

    Mahmud Darwish

    Lyricist : Mahmud Darwish
    Lecture : Didier Sandre Ils ne se retournent pas pour dire adieu à l'exil, un autre les attend. Ils se sont habitués à tourner en rond, sans devant, sans arrière, sans nord ou sud,. ”Ils migrent” de la clôture vers le jardin et laissent un testament dans chaque mètre du patio de la maison : ”Après nous, ne vous souvenez que de la vie...” ”Ils voyagent” du matin verdoyant à la poussière du midi, portant leurs cercueils emplis des objets de l'absence : une carte d'identité et une lettre d'amour pour une femme à l'adresse inconnue : ”Après nous, ne te souviens que de la vie...” ”Ils migrent” des maisons vers les rues, faisant le V blessé de la victoire et disant à quiconque les voit : ”Nous vivons encore, ne vous souvenez pas de nous!” Ils sortent du récit pour respirer et s'ensoleiller. Ils rêvent de voler plus haut... et encore plus haut. Ils s'élèvent et se posent, partent et reviennent, sautent des céramiques anciennes vers les étoiles et reviennent dans le récit... Pas de fin au commencement. Ils fuient la somnolence vers l'ange du sommeil, blanc. Leurs yeux ont rougi d'avoir tant contemplé le sang répandu : ”Après nous, ne vous souvenez que de la vie...”
    Correct data or lyrics

    Contact Us
    ©2008- 2017 All Rights Reserved.
    0.09 Seconds